• Paris, 2 mai 2021

    Photos d’Emmanuel


  • Crouy-sur-Ourcq en boucle

    20200927_155525

    Malgré une météo pluvieuse, 6 participant(e)s s’inscriront à cette boucle depuis Crouy-sur-Ourcq située aux confins de la Seine et Marne, de l’Aisne et de l’Oise.

    Dès notre arrivée matinale à Crouy, la bruine s’invitera à notre randonnée sans pratiquement plus nous quitter de la journée !

    Paysages variés, quelques dénivelés, différents cours d’eau et canaux dont celui de l’Ourcq en fin de parcours agrémenteront notre marche.

    C’est vers 15h40 et après 31 kilomètres que nous regagnerons la gare de Crouy. C’était en effet une rando « 3 chaussures » avec un rythme de marche soutenu !

    WhatsApp-Image-2020-09-27-at-16.37.15

    1. Commentaire de :

      eric

      un beau parcours, qui avait été très bien ‘reconnu : Sébastien n’hésitait pas à se lancer dans des sentiers non balisés. Et comme toujours, belle ambiance


  • Luzarches – Viarmes : une randonnée dynamique !

    Dimanche, 4 participants s’étaient donné un rendez-vous matinal à la Gare du Nord pour rejoindre Luzarches située dans le département du Val d’Oise où débutait la sortie du jour. La parité était respectée puisque la randonnée réunissait 2 femmes et 2 hommes.

    Les randonneurs débutèrent leur balade sous un soleil qui persistera tout au long de la journée. Les traversées ombragées en forêt furent donc les bienvenues !

    Cette randonnée dynamique d’une allure de 3 chaussures (au moins 5 km/h) fut néanmoins alourdie de 2 km supplémentaires en fin de parcours pour conclure au final à 29 km environ… avant d’atteindre la gare du retour de Viarmes.

    20200712_12301120200712_12542420200712_15013920200712_150149

     


  • Boucle en forêt de Rambouillet

    20200607_090925
    Nous étions 16 au rendez-vous du matin à la gare Montparnasse. Le rendez-vous initialement prévu à 8h50 a dû être avancé à 7h50 car le TER de 9h06 en direction de Chartres et s’arrêtant à Rambouillet était supprimé.

    Nous sommes donc montés à bord du TER de 8h09 et avons rejoint rapidement la destination de départ de notre randonnée du jour qui correspondait à une boucle depuis Rambouillet.

    A l’arrivée, Sébastien, l’animateur du jour a divisé le groupe en deux prenant la tête du premier groupe dit « de bons marcheurs » et c’est Bernard accompagné d’Emmanuel qui ont animé la randonnée du deuxième groupe.

    Si le groupe numéro un a atteint en premier le midi la destination du lieu de pique-nique situé au plan d’eau de Clairefontaine-en-Yvelines, c’est le groupe numéro deux qui a rejoint en premier la gare du retour en profitant du trajet dans le TER direct de 15h20 pour Montparnasse. Le groupe numéro un arrivé vers 15h25 se contentera du prochain TER omnibus de 15h52.

    Est-ce la rencontre de sangliers le long du chemin de randonnée qui a freiné la performance du groupe numéro un du midi pour tenter de récidiver l’après-midi pour atteindre la gare ?

    Les intéressés du groupe numéro un vous le dévoileront lors d’une prochaine rando…

    20200607_09122620200607_09203020200607_09241720200607_09312520200607_09314120200607_10065620200607_10451420200607_11071620200607_113420


  • En traversant la forêt de Montmorency (samedi 08 juin )

    Nous étions 7 à entreprendre cette randonnée perturbée par les transports train – bus de substitution) mais peu de supplément de temps. La journée a été, en résumé, partagée en 2 temps.

    Le matin : de Méry-sur-Oise à l’Est : forêts avec déclivités (notamment dans les parties hors GR) et côtés sauvages de chemins accidentés, des champs parsemés de coquelicots (signe de l’absence d’engrais chimiques), le tout sous une température agréable. Achèvement par la découverte de la fontaine dédiée à Sainte Radégonde avant d’arriver aux étendues d’eau du Château de la Chasse pour un déjeuner tranquille interrompu par un possesseur de chien ne supportant pas la suggestion de tenir son chien en laisse (lui recommander le gi gong initié par Régina).

    L’après-midi : plein Sud, chemins moins pentus, en forêt, avant d’aborder la zone urbaine et le bonheur de la traversée de Groslay par des sentes.

    Le temps aura été très clément sauf certains épisodes pluvieux de courtes durées, des terrains peu boueux, des marquages assez réguliers (N° de parcelles, signes) et un retour en train rapide (15 minutes) … sans oublier un outil indispensable : la boussole.

    Merci aux Randonneurs d’être venus (je n’aurais pas fait la randonnée de moi-même), pour leur convivialité et pour leur créativité gastronomique (langues de chat de Bernadette, gâteaux de Bernard) ; un groupe sympathique.